11 raisons de longer son cheval



Trop souvent délaissé, le travail à la longe est selon moi une manière super ludique et efficace de travailler son cheval. Pour ouvrir cette série à propos du travail à la longe, je vous donne 11 raisons de longer votre cheval. C’est parti!

  1. Pour débourrer son cheval : un des piliers du débourrage c’est bien sûr la longe! Je ne vais pas vous expliquer comment débourrer votre cheval en longe mais je sais que c’est un des premiers contact avec le « travail » que le cheval peut avoir.
  2. Varier votre travail : au bout d’un moment votre cheval sera surement lassé du travail répétitif que vous lui demandez. La longe est donc une bonne alternative.
  3. Reprendre le travail doucement : suite à une blessure ou coupure d’activité, votre cheval n’a pas travaillé depuis un bon moment, la longe reste le meilleur moyen pour remettre votre cheval au travail progressivement
  4. Le laisser se défouler : certains chevaux avec un surplus d’énergie font mieux de passer par la case longe pour se détendre et éviter d’envoyer son cavalier dans le sable 😉 (fait vécu)
  5. Détendre son cheval : il est parfois idéal avant de commencer à travailler son cheval avec une selle de plutôt le temps de se détendre sans pour qu’il se décontracte plus rapidement.
  6. Muscler son cheval : une multitude d’exercices peuvent vous permettre de muscler votre cheval pour combler des problèmes physiques ou pour améliorer vos performances.
  7. Assouplir son cheval : le travail en longe fait décrire à votre cheval pendant une séance complète un cercle plus ou moins grand. En variant donc sa taille, vous pouvez améliorer sa souplesse latérale.
  8. L’entretenir : un travail régulier en longe permet de garder les bénéfices acquis précédemment.
  9. L’entrainer à la voltige : vous avez pour objectif de faire de votre cheval, un cheval de voltige? Alors là, le travail à la longe me semble une évidence! ^^
  10. Sauter à la longe : on préconise énormément le saut en liberté or « La longe réalise un compromis parfait entre les sauts en liberté, sans aucun contrôle dans la zone d’abord de l’obstacle, et les sauts montés ». La longe permet donc de contrôler la zone d’abord du cheval et d’éviter qu’il saute tel un cabris dans la nature.
  11. Observer son cheval : cela peut sembler anodin, mais la longe vous permet de voir votre cheval évoluer aux 3 allures. Vous pourrez facilement détecter des faiblesses physiques, comprendre comment votre cheval fonctionne et adapter votre cheval selon ça.

Alors, toujours pas décider à longer ton cheval?

Prochainement je vous apprendrais comment longer son cheval et quelques exercices pour commencer.
Publicités

7 réflexions sur “11 raisons de longer son cheval

  1. Cheval Facile dit :

    Je vais faire l'avocate du diable en venant dire que ce n'est pas si bon que ça que de longer son cheval… surtout comme enseigné en France…

    Effectivement le cheval n'est pas fait pour tourner (débilement) en rond pendant 20 minutes (voir plus) au bout d'une corde… Les méfaits de la longe sont trop peu énoncés, en particulier au niveau des jarrets et articulations qui sont vites sollicités sur des cercles trop petits, sur des chevaux qui plus est, souvent mal échauffés !

    Le travail à pied, au sol, fait avec respect et progression dans l'échauffement est bien plus productif à tous points de vue.

    Mais il reste vrai cependant que parfois il faille avoir recours au travail en longe (j'entends en cercle), mais cela doit rester occasionnel pour ne pas dégrader l'équidé.

    voilà… c'était mon opinion
    🙂

    J'aime

  2. La Cavalière Blonde dit :

    Tu fais bien de préciser tout ça, je suis heureuse que tu me donnes ton avis sur la chose et je suis totalement d'accord avec ce que tu dis. Je comptais dans mon prochain article traitant du travail à la longe, prévenir les gens que mal employé la longe peut être très néfaste pour le cheval. C'est comme tout il faut l'utiliser avec parcimonie et savoir l'employer au bon moment.
    Le travail à pied rejoint selon moi en quelque sorte le travail à la longe. Ici je ne parle de la longe pure et dure, celle de dressage, non je parle d'un travail en longe permettant d'obtenir d'un cheval sa coopération. Le but n'est pas d'enfermer son cheval avec un enrênement et de lui courir après pour le faire avancer mais bien d'établir un autre rapport que « je grimpe sur ton dos et saute des obstacles ». Par le biais du travail à la longe, je fais évoluer mon travail avec mon cheval en essayant d'aller vers du travail en (quasi)liberté.
    C'est un peu la finalité de ce travail que j'essaye de construire. 😉
    Bonne soirée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s