Le dos du cheval ou apprendre à faire fonctionner son cheval

Le dos du cheval. Ce titre peut vous évoquer à la fois tout et rien. Vous vous souvenez pourtant de vos séances sur le plat à attendre votre moniteur vous crier « Tend lui le dos« . Cette phrase anodine est la clé pour obtenir un cheval en mouvement qui se muscle et qui vous porte correctement sans finir avec des problèmes de dos.

Pour comprendre comment arriver à cet état, il est important de déshabiller le cheval et de regarder son anatomie (ce sera court et accessible).

Les os

Le cheval est un animal vertébré, il possède une colonne vertébral reliant l’ensemble de ses os, notamment l »encolure‘ (vertèbres cervicales), les antérieurs et les postérieurs. Vous, cavaliers, posez vos fesses en plein milieu de cette colonne vertébrale. Au bout de la colonne vertébral on trouve le sacrum, ensemble de vertèbres soudées, qui fait partie de la colonne fixe. Il est articulé au bassin qui s’articule lui même avec les os des postérieurs. Vous voyez où je veux en venir?

Une « force » débute par la contraction d’un muscle, cette force est transmise tout le long de cette chaîne d’os et de muscle. Donc quand vous demandez à votre cheval d’activer ses postérieurs c’est un moyen de récupérer cette force pour tendre le dos de votre cheval!

Les muscles

anatomie-musculature-suitePour tendre le dos de votre cheval, il doit y avoir contraction de ces muscles. Nous allons comprendre quelles sont les muscles engagés dans ce processus.

Petit exercice : mettez vous un sac à dos (un peu lourd) sur le dos et à quatre pattes. Vous avez 2 choix, creuser le dos, dans 2min vous aurez très mal ou alors faire le dos rond en utilisant vos abdos et les muscles de votre dos :  c’est ça qu’on recherche à cheval.

Je vous ai dit que la force partait des postérieurs il est donc impératif de faire avancer son cheval. Je vais rester synthétique sur les muscles engagés dans ce processus.

Le fessier (5) se contracte. Son origine se trouve sur la hanche (bassin) et sa terminaison sur le tibia (postérieur du cheval).

Quand un muscle se contracte, il se raccourcit : son but est de ramener le tibia (sa terminaison) aussi proche que possible de la hanche (son origine).

Voici le mouvement décrit :

  1. Le postérieur s’avance sous le cheval
  2. Contraction du fessier
  3. Mouvement de bascule vers l’avant/haut du bassin
  4. Dos tendu/remonté

Pour avoir un dos tendu, un autre muscle intervient tout le long du dos du cheval. Il s’agit du grand dorsal (3). A son tour, il se contracte, on obtient ainsi un dos tendu. Il est rattaché aux os grâce à un tendon (prolongement du muscle).

Gardez à l’esprit que les différents muscles du cheval fonctionnent simultanément, ici quand le grand dorsal se contracte, les abdos sont engagés aussi.

Les ligaments

encolure-cheval-ligament-nuchal-supra-epineux-chevaux-dos-osteopathie-osteopathe-osteo-equin-equine-animale-magnetisme-energetique-haute-savoie-74

Laure Souquet

Les ligaments sont des tissus qui limitent les mouvements d’une articulation empêchant par exemple au dos de complètement se creuser. Ils ont un rôle de maintient et permettent aussi aux forces d’être transmises. Les ligaments se retrouvent le long de la colonne vertébral  : de la nuque au coccyx. Et ils vont nous permettre de comprendre un élément important dans notre recherche du dos tendu : comment placer l’encolure du cheval.

C’est la manière dont la tête du cheval sera placée qui va nous permettre ou non de garder son dos tendu.

Pour faire court sur la bonne position pour placer son cheval, il y 2 mauvaises positions :

rollkur1

Le cheval est encapuchonné, le ligament est trop tendu, il y a un point de pression, le cheval a mal, autant pour avancer que respirer.

marcheur-de-dos1

Le cheval est ouvert, le ligament n’est pas tendu et là vous ne récupèrerez pas la force provenant des postérieurs, votre cheval ne tend pas son dos.

descente-encolure-2

Que faut-il retenir?

Pour avoir un cheval tendu cela passe par une bonne impulsion provenant des postérieurs s’engageant sous la masse et d’une bonne position de l’encolure en avant et arrondie.

Si vous arrivez à avoir votre cheval qui vient tendre son dos, n’oubliez pas de le féliciter et de ne pas trop lui en demander s’il s’agit des premières fois. Les nouvelles habitudes prennent du temps pour s’installer et cela peut être très fatiguant pour votre cheval.

J’espère que ce nouveau type d’article vous aura intéressé et que vous aurez appris quelques trucs, pour frimer sur le bord de la carrière.

2 réflexions sur “Le dos du cheval ou apprendre à faire fonctionner son cheval

  1. Alexandrine dit :

    Sujet délicat…
    Dommage car pour un cheval avec le dos tendu je ne vois qu’un cheval sur les épaules qui court après sa tête.
    Il faudrait que vous vous intéressiez au livre du Dr heuschmann et tout particulièrement pour comprendre ce qu’il a voulu dire au travers des deux dessins que vous désignez comme mauvais exemples.

    J'aime

    • Catherine Corne dit :

      Bonjour, il y a une petite erreur quand vous parlez du fessier (je suppose que c’est le fessier superficiel quoique ce ne soit pas le plus important pour la propulsion). Vous dites qu’il s’attache sur le tibia alors qu’il s’attache sur le fémur. C’est d’ailleurs la flexion du fémur et donc de l’articulation coxo-fémorale qui permet l’engagement. Mais le fléchisseur le plus important est le fessier moyen qui est le plus puissant des muscles propulseurs.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s