Si j’étais un cheval


DSC_0093

 

Mille excuses les amis pour mon manque de ponctualité et d’organisation. On va dire que c’est un peu parti dans tous les Logo-Cavalcade-294x300sens avec ce mois de juillet, j’étais au Canada pour ceux qui ne le savait pas, puis dans le sud. Pendant pratiquement un mois je n’avais pas d’ordinateur ni de wi-fi donc c’était légèrement compliqué pour moi d’écrire cet article. Mais je suis de retour avec ma bonne humeur et le soleil car on m’a dit que pendant le mois de juillet il avait disparu ;). Je vous présente donc aujourd’hui mon article pour la cavalcade des blogs que j’ai l’honneur d’organisé ce mois-ci, article de lancement, et qui se clôture le 10 août. Alors n’hésitez pas à y participer!

Je vais donc me mettre à place de ma propre jument, 12 ans, pisseuse, jalouse, intelligente et pleine de bonne volonté, lors d’une de nos séances type le dimanche.


IMG_0031

Huuuuuuuuh! Oui, elle arrive! Enfin je vais pouvoir aller me dégourdir les pattes. Miam miam j’adore vraiment trop cette distributrice de carottes ambulante. Toujours une carotte dans la poche pour moi. Crunch crunch. *coup de dents dans les airs* Retire ton museau d’elle toi, t’en auras pas de carottes! C’est tout pour moi!

On sort des quatre murs pour aller sur la dalle et comme à son habitude elle soupire « Mais comment ça se fait que tu sois pleine de terre encore? » Héhé c’est ça le talent que voulez-vous? Elle astique avec énergie ma robe toute sale. Ohoh! Calme toi sur les flancs, moi aussi je suis une fille.

Elle me pare de guêtres et elle débarque avec son licol tout blanc et fin. J’aime bien quand elle le sort car ça veut dire qu’on va jouer! On se dirige vers le rond de longe où je me roule (encore!). « Heureusement que c’est que du sable » dit elle. Bon comme d’habitude elle doit me faire bouger les hanches, les épaules, puis on fait des transitions et des cercles, j’aime pas trop cette partie. Et enfin vient mon moment préféré, elle m’enlève le licol et je deviens un cheval libre! Youpi! Et là c’est beaucoup mieux, on joue. Galop, arrêt, demi tour, et je repars. J’arrive vers elle et j’esquive en mode mustang de l’ouest. Je fais le cheval fougueux incontrôlable!

On retourne à la dalle pour une douche et des carottes mérités. C’est ça le meilleur moment : manger et me faire chouchouter. J’ai le droit à une poignée de carottes séchées (selon Amaya) qui croustille beaucoup. Crunch crunch. Je bois un coup et ma distributrice m’emmène au pré rejoindre les copains. Je me roule dans l’herbe pour me gratter le dos et m’enduit de terre avant d’aller manger l’herbe grasse devant la mine consternée de « Salomé« , ma distributrice de carottes, comme l’appelle les autres.

DSC_0104

 

J’espère avoir réussi à vous transporté dans la tête de mon petit poney des prés même si on ne sait pas vraiment ce qu’il s’y passe mais certains signes ne trompent pas. Je vous retrouve dimanche à 18h00 pour l’article de clôture de cette édition n°8 de la cavalcade. Plein de carottes séchées 😉

 

Publicités

10 réflexions sur “Si j’étais un cheval

  1. Amaya dit :

    Aaah, génial ton texte ! J’adore ta Louloute, elle a l’air malicieuse, puis elle est toute belle.
    Tu m’as fait trop rire dans le rôle de « distributrice » :P.
    Et merci pour le lieeen ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s