Kit de survie : Passer ses Galops

 

galops

 

 

 

 

 

 

 

Avertissement avant de lire : Je ne suis pas une professionnelle et je ne fais que donner des conseils afin d’aider certains cavaliers à dédramatiser la chose, c’est tout.

C’est à l’approche du début de l’été et des vacances qu’arrive un moment tant redouté par les cavaliers : le passage des Galops. Je dois vous avouer que je n’ai jamais été vraiment très stressé par cet examen même si la première année j’ai raté mon G1, ça aura marqué mon enfance cette histoire ^^. L’année d’après j’ai tout de même passé mon G1 (ainsi que le 2 : revanche!). Beaucoup de personnes en font toute une histoire alors que finalement ce n’est que la validation d’une année équestre de rire, découvertes, chutes, pleurs (et surtout de bons gâteaux hmmm…).

Qu’est-ce q’un Galop? Et à quoi servent-ils?

Les Galops Généraux sont un peu les diplômes de l’équitation que vous décerne le FFE, on en compte 7. Il existe aussi des Galops spécifiques pour certaines disciplines voici quelques exemples : pony-games, voltige, pleine nature, dressage, endurance, équitation western et j’en passe.

Grâce à ces derniers, votre niveau d’équitation est reconnue. Ils permettent donc de connaître votre niveau sans vous voir monter, c’est utile lorsque vous faites un stage à l’extérieur et qu’on doit vous attribuer un cheval selon votre niveau. De plus, la FFE demande un minimum de Galop requis pour l’entrée en compétition (différent entre les compétitions Club/Poney et Amateur) ou pour certaines formations équestres. Donc parfois les Galops sont vraiment indispensable.

La Théorie

Oh là là… pour la théorie vous n’avez qu’une chose à faire : apprendre. C’est comme un examen où vous devez réciter toutes les notions que vous avez apprise. Il n’y a vraiment rien d’autre à faire. Cependant je vous conseille de vous y prendre à l’avance ( Galop 5-6-7) et de bien réviser chaque soir en faisait ça petit bout par petit bout et ça rentrera tout seul!

La Pratique

Cette partie va surtout juger votre niveau équestre alors à part monter à cheval et vous concentrer là non plus il n’y pas grand chose à faire.

Le dressage : Pour apprendre ma reprise, je m’amusais à disposer au sol des post-it avec les lettres du carré et à repéter la reprise en galopant, transitionnant et cavalant dans ma maison! Je faisais le dos rond et j’exécutais mon parcours avec panache ;)! Après vous faites la même chose à cheval : le dos droit, les talons baissés, les mains fixes et le mouvement du bassin pour le trot assis.

Le saut d’obstacle : Vous avez sûrement dû déjà enchainer en cours donc là aussi on pense juste à bien soigner son tracé et ses courbes. Et surtout on ne plonge pas les épaules en avant sur les obstacles! Ne stressez pas et prenez votre temps ; la piste vous appartient.

Le cross : c’est une de mes disciplines préférés, qu’y a-t-il de mieux que de cavaler au grand galop dans une grande plaine et de sauter des troncs d’arbres? Moi je vous le dis, rien. Là encore éclatez vous! C’est pas tout les jours qu’on peut autant s’amuser alors n’ayez pas peur même si votre cheval galope trop vite pour vous, dites vous bien qu’il ne vous mettra pas par terre et qu’il est juste content de faire autres choses que des sessions à la jambe et sauter des croix.

J-1 :

La veille de votre examen vous êtes stressé? Il n’y a vraiment pas de quoi. Niveau pratique, vous êtes calé, si votre moniteur vous a laissé vous inscrire, c’est bien qu’il passe que vous en êtes capable, non?  Pour la théorie, c’est du par coeur, relisez le soir tranquillement avant de vous coucher votre théorie et aller au lit tôt. Selon certains clubs, vous avez besoin de votre tenue de concours alors préparez la la veille. Sinon optez pour des vêtements confortables.

En tout cas moi je crois en vous, et je suis sûre que vous allez l’avoir! Je croise les doigts pour vous. Dites moi les dates de votre examen et tenez moi au courant pour les résultats. Mais surtout, éclatez-vous!

 

Bonne chance!

Quelques liens utiles

 

Publicités

13 réflexions sur “Kit de survie : Passer ses Galops

  1. Amaya dit :

    Chouettes tes conseils ! 🙂

    De nature pourtant super stressée, je ne me souviens pas avoir angoissé pour les passages des Galops, c’est simplement une validation des acquis.

    Je me suis arrêtée au 3 en club, parce que plus envie, et ayant quitté le club, je ne me posais plus la question. Mais cette année, avec ma jument, on vire pour les Galops de Pleine Nature ! Ca me correspond bien plus, et c’est plutôt pour nous donner des objectifs de travail, avec ma grosse bourrique :).

    J'aime

    • lacavaliereblonde dit :

      Merci! 🙂

      C’est surtout intéressant pour les cavaliers à fond dans le classique. J’avais un peu regardé les Galops de Pleine Nature, ça avait l’air sympa tu en as déjà passé ou c’est pour bientôt? 😉

      J'aime

      • Naja dit :

        moi aussi j’en ai passé quelques uns quand j’étais pitite. ça a bien changé depuis, c’est sympa ce choix de galop selon la discipline.

        J'aime

      • amayavisionequine dit :

        C’est pour bientôt, on se prépare. Mais avec ce qu’on travaille… :P. Bref, dans le courant de l’été certainement, à voir ce que notre monitrice va me dire, on va avoir besoin de quelques séances encore :).

        J'aime

  2. Soon-a-horse dit :

    Et bien ton article tombe à pic, je passe mon galop 7 dans 2 semaines et je suis en pleines révisions !!! Merci pour tes conseils 🙂 Tu as raison, il faut s’éclater toujours !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s